Retourner en haut

LE BIOLOGISTE MEDICAL(E)

 

 

 

PLUS DE 350 BIOLOGISTES MEDICAUX
S’INVESTISSENT AU SEIN DU RESEAU SYNLAB LABCO

Un acteur clé du parcours de soin des patients

Le biologiste médical exerce dans le cadre des dispositions du Code de la Santé Publique, qui réglemente l’exercice de la biologie médicale, et de la Norme NF EN ISO 15189, qui spécifie les exigences de compétence et de qualité propres aux laboratoires de biologie médicale.

Les prestations fournies par les laboratoires de biologie médicale sont essentielles pour les soins prodigués aux patients. Elles doivent donc satisfaire les besoins à la fois des patients et des cliniciens responsables des soins prodigués à ces patients.

Les prestations des laboratoires incluent la prescription des examens, la préparation du patient et son identification, le prélèvement d’échantillons, le transport, le stockage, le prétraitement et l’analyse d’échantillons biologiques, suivis de l’interprétation des résultats, du compte rendu et du conseil, tout en assurant la sécurité du personnel et le respect de l’éthique. (NORME NF EN ISO 15189 : 2012 – Introduction)

 

Les missions du biologiste médial(e)

Le manager

Le biologiste médical assure, par son autorité de compétence, la coordination des activités médicales et techniques du laboratoire. Il conduit toute action ou projet relatif à l’accréditation du laboratoire, à l’accueil des patients, au renforcement des compétences médicales ou techniques de l’équipe, à l’amélioration de la logistique, de la qualité du service auprès des professionnels de santé ou à la mise en œuvre de nouvelles technologies au sein du laboratoire.  

Lorsqu’il dirige un laboratoire, le biologiste médical assure le management de l’équipe salariée et veille au respect des procédures du laboratoire.

        

Lorsqu’il dirige le plateau technique du laboratoire multi sites, le biologiste médical planifie, organise et coordonne les activités analytiques du laboratoire, en coopération avec les Responsables des laboratoires périphériques (CPA, HLAB, MLAB), et les référents Qualité.

Lorsqu’il dirige le laboratoire multi sites, le biologiste médical assure la direction administrative et des ressources humaines et la mise en œuvre des politiques et des objectifs définis par le Directeur Régional et les organes de direction du laboratoire.

L'expert

Titulaire d’un diplôme d’état de Docteur en médecine ou pharmacie, complété par un Diplôme d’Etudes Spécialisées en biologie médicale, et éventuellement titulaire d’un diplôme universitaire spécialisé (qualité, toxicologie, cytogénétique, PMA, etc…), le biologiste médical est un expert du diagnostic médical.

Il détermine les modalités de prélèvement et d'analyse biologique selon la prescription médicale. Il participe à l’activité pré-analytique en prélevant les patients. Il interprète et valide des résultats de l’analyse biologique.

        

Il contrôle la conformité d'application des procédures de réalisation des analyses par les techniciens et valide les méthodes et les résultats des contrôles Qualité internes. Il assure la qualité et la fiabilité du diagnostic, la sécurité des soins en biologie médicale et participe à la prévention, la prédiction et le dépistage. Il alerte le patient et le médecin prescripteur en cas d’urgence.

Dans un dialogue avec le patient et le médecin prescripteur, il participe au suivi thérapeutique de certaines pathologies aiguës ou chroniques, à la détection, la caractérisation et la surveillance des agents infectieux pathogènes et de leur résistance aux antimicrobiens.

Le partenaire de santé

Le biologiste médical assure la prestation de conseil auprès des patients et prescripteurs.

Dans un dialogue avec le patient et le médecin prescripteur, il participe à la prévention, la prédiction et le dépistage, en s’appuyant notamment sur les technologies innovantes en biologie médicale, auxquelles il donne accès aux patients et médecins généralistes et spécialistes.

          

Il développe des relations et fidélise les acteurs locaux de santé : prescripteurs généralistes et spécialistes, infirmières libérales et acteurs locaux de santé (hôpitaux, EPHAD, cliniques, institutions médico-sociales, maisons de santé, centres de bilans de santé, etc…), en garantissant la qualité et l’efficacité du service du laboratoire.

 

    

 

LA PRESTATION DE CONSEIL DU LABORATOIRE

La direction du laboratoire doit garantir que les activités du laboratoire, y compris les prestations de conseil et d’interprétation appropriées, répondent aux besoins des patients et des personnes utilisant les prestations du laboratoire. Le laboratoire doit établir des dispositions pour communiquer avec les utilisateurs sur ce qui suit :

  • conseils sur le choix des examens et l’utilisation des prestations, y compris le type requis d’échantillon, les indications et limitations cliniques des procédures analytiques et la fréquence de prescription de l’examen ;
  • conseils sur les cas cliniques individuels ;
  • avis professionnels sur l’interprétation des résultats des examens ;
  • promotion de l’utilisation efficace des prestations du laboratoire ;
  • consultation dans les domaines scientifiques et logistiques, par exemple au cas où les des échantillons ne satisfont pas aux critères d’acceptation.
    (Norme ISO EN NF 15189 – 4.7 Prestation de conseils)

 

ILS VOUS PARLENT DE LEUR METIER

Témoignage de Antoine BUSSE

Témoignage de Nicolas SOUSTELLE

ILS VOUS TRANSMETTENT LEURS CONNAISSANCES ET LEURS AMBITIONS

MORA AVIDI SAEPE TURBARUM ADORTI

Mora avidi saepe turbarum adorti sunt Montium primum, qui divertebat in proximo, levi corpore senem atque morbosum, et hirsutis resticulis cruribus eius innexis divaricaturn sine spiramento ullo ad usque praetorium traxere Morati post haec militares avidi saepe turbarum adorti sunt Montium primum, qui divertebat in proximo, levi corpore senem Morati post haec militares avidi saepe turbarum adorti sunt Montium primum, qui divertebat in proximo, levi corpore senem atque morbosum, et hirsutis resticulis cruribus eius innexis divaricaturn sine spiramento ullo ad usque praetorium traxere atque morbosum, et hirsutis resticulis cruribus eius innexis divaricaturn sine spiramento ullo ad usque praetorium traxere Morati post haec militares avidi saepe turbarum resticulis cruribus eius innexis divaricaturn sine spiramento ullo ad usque praetorium traxeremorbosum, et hirsutis resticulis cruribus eius innexis divaricaturn sine spiramento ullo ad usque praetorium traxere Morati post haec militares avidi saepe turbarum resticulis cruribus eius innexis divaricaturn sine spiramento ullo ad usque praetoriu

MORA AVIDI SAEPE TURBARUM ADORTI

Morati post haec militares avidi saepe turbarum adorti sunt Montium primum, qui divertebat in proximo, levi corpore senem atque morbosum, et hirsutis resticulis cruribus eius innexis divaricaturn sine spiramento ullo ad usque praetorium traxere Morati post haec militares avidi saepe turbarum adorti sunt Montium primum, qui divertebat in proximo, levi corpore senem Morati post haec militares avidi saepe turbarum adorti sunt Montium primum, qui divertebat in proximo, levi corpore senem atque morbosum, et hirsutis resticulis cruribus eius innexis divaricaturn sine spiramento ullo ad usque praetorium traxere  atque morbosum, et hirsutis resticulis cruribus eius innexis divaricaturn sine spiramento ullo ad usque praetorium traxere

MORA AVIDI SAEPE TURBARUM ADORTI

Morati post haec militares avidi saepe turbarum adorti sunt Montium primum, qui divertebat in proximo, levi corpore senem atque morbosum, et hirsutis resticulis cruribus eius innexis divaricaturn sine spiramento ullo ad usque praetorium traxere Morati post haec militares avidi saepe turbarum adorti sunt Montium primum, qui divertebat in proximo, levi corpore senem Morati post haec militares avidi saepe turbarum adorti sunt Montium primum, qui divertebat in proximo, levi corpore senem atque morbosum, et hirsutis resticulis cruribus eius innexis divaricaturn sine spiramento ullo ad usque praetorium traxeretque morbosum, et eius innexis spiramento ullo ad usque praetorium traxere